Comment bien se préparer pour la compétition automobile ?

Comme toute compétition sportive, une compétition auto ne se gagne pas sous le coup de la chance et du hasard. Il faut miser sur une préparation rigoureuse et efficace. La préparation en question porte sur les entrainements techniques, physiques, mentaux et aussi sur l’adoption d’une bonne hygiène de vie.

Veiller à une bonne hygiène de vie

Pour réussir dans les compétitions automobiles, un pilote doit avoir une bonne hygiène de vie. Concrètement, il est important de manger sain et équilibré, privilégier les légumes et les fruits dans son alimentation, éviter les sucreries et les aliments trop gras, boire au moins 1,5 litre d’eau au quotidien, avoir au moins 6 heures de sommeil chaque nuit. Toujours pour l’hygiène de vie, il convient de s’interdire des substances nocives comme le tabac, l’alcool et les drogues. En agissant ainsi, le pilote entretien efficacement sa santé. Il optimise également sa vigilance et sa présence d’esprit.

Miser sur une préparation physique et mentale

La préparation physique est non négligeable pour un pilote automobile. Pour mieux résister à l’épuisement et aux pertes de performances au volant, il faut fortifier son corps. Pour ce faire, il est judicieux de miser sur des sports d’endurance comme la course à pied, l’entrainement avec la corde à sauter, le vélo… Le pilote peut également s’adonner à des sports tels que la musculation, la natation, les sports collectifs et les sports en salle… Outre une condition physique optimale, le pilote doit se forger un mental de gagnant. C’est en effet par la volonté et la confiance en soi qu’il pourra doubler et dépasser les autres compétiteurs sur le circuit de course. Pour y arriver, le pilote pourrait s’adonner à des ateliers et formations en développement personnel, suivre des cours de yoga ou encore s’entraîner avec un préparateur mental ou un psychologue du sport.

Programmer des entraînements de pilotage sur circuit

Les entraînements de pilotage sur circuit constituent d’excellents moyens pour maîtriser la conduite auto pour les compétitions. Bien évidemment, il est toujours important de revoir les bases de la conduite et parfaire ses réflexes quant aux manipulations du volant et aux décisions de changement de vitesses. Pour le pilotage sur circuit de course, le pilote se familiarise avec ce genre d’installation sportive. Il apprend alors à contrôler sa vitesse et à négocier les différents types de virages. À noter que cet entraînement se fait toujours en compagnie du co-pilote. Ce dernier enregistre les obstacles et difficultés du circuit dont les épingles, les lacets, les chicanes… Il est également en charge d’anticiper les obstacles et ainsi assurer au pilote une conduite fluide et efficace.

Compétition automobile : Quelles sont les différentes disciplines ?